L'héliciculture, qu'es aquo ? 

Il s'agit de l'élevage de l'escargot. 

L'escargots de Bourgogne (Helix Pomatia), le plus célèbre, a une croissance lente et une faible fécondité. De plus, un ramassage excessif a abouti à sa raréfaction au point qu'il a dû être réglementé en 1979. 

Des conditions climatiques rendent l'élevage ardu en dehors des limites géographiques de Bourgogne. Enfin, ces "bourgognes" ne sont commercialisables qu'au bout de 4 ans. Difficilement compatible avec un investissement lourd et une rentabilité aléatoire. 

En revanche les Petits gris et les Gros gris sont commercialisables après 4 à 6 mois. Ce sont des espèces courantes en France. 

L'éleveur doit s'affranchir des conditions climatiques, des parasites ou des prédateurs. 

Le cycle d'élevage est découpé en cinq phases : éclosion, reproduction, premier âge, second âge, engraissage final. 

Les escargots sont nourris avec des végétaux frais, d'aliments déshydratés à base de farine, des compléments vitaminés et du carbonate de calcium, indispensable à la formation de la coquille qui conditionne la croissance de l'escargot. 

Le parc d'engraissage est protégé par une clôture haute de deux mètres cinquante qui s'enfonce dans le sol de plus de cinquante centimètres. Il est recouvert d'un filet anti-oiseaux. 

A l'intérieur sont aménagés des panneaux de collages et des panneaux utilisés comme mangeoires, séparés par des allées de services. Les espaces entre les panneaux sont plantés de colza fourrager, de luzerne et de crucifères. 

L'ensemble comprend bien entendu un dispositif d'arrosage. 

On peut donc comprendre que l'héliciculture représente une somme d'aléas non négligeables et qu'il est nécessaire pour l'éleveur de tout mettre en œuvre pour les surmonter, énergie, persévérance, savoir-faire, lucidité et ses soins les plus jaloux afin de parvenir à ce que tout s'accomplisse dans le plus grand respect de l'ordre naturel. 

Crédit  Salvignol Jérôme - Mentions légales 

  • Facebook Social Icon
  • Google Adresses Icône sociale